Âme Horizon

Le Saint Coran

< Sourate précédenteIndex du CoranSourate suivante >


6. Le Bétail
(Al-An'âm)

Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.


1. Louange à Dieu qui a créé les cieux et la terre et qui a fait les ténèbres et la lumière ! Pourtant, ceux qui mécroient en leur Seigneur lui trouvent des égaux.

2. C'est Lui qui vous a créés d'argile, puis Il a décrété un terme. Il y a aussi un terme fixé auprès de Lui. Pourtant, vous doutez.

3. Il est Dieu dans les cieux et sur la terre. Il connaît ce que vous tenez secret et ce que vous divulguez, et Il sait ce que vous accomplissez.

4. Nul Signe ne leur parvient parmi les signes de leur Seigneur sans qu'ils s'en détournent.

5. Ils renient la Vérité lorsqu'elle vient à eux, mais il leur sera donné des nouvelles de ce dont ils se moquaient.

6. Ne voient-ils pas combien de générations Nous avons fait périr avant eux, que Nous avions établies sur la terre plus solidement que Nous ne l'avons fait pour vous. Nous leur avions envoyé du ciel une pluie abondante et Nous avions fait couler des fleuves à leurs pieds. Nous les avons cependant fait périr à cause de leurs péchés et Nous avons suscité après elles d'autres générations.

7. Aurions-Nous fait descendre sur toi un Livre écrit sur parchemin et l'auraient-ils touché de leurs mains que ceux qui mécroient auraient dit : " Ce n'est rien d'autre qu'une simple magie ! "

8. Ils disent : " Pourquoi n'a-t-on pas fait descendre sur lui un ange ? " Or, si Nous avions fait descendre un ange, le décret serait tombé et ils n'auraient plus eu aucun répit.

9. Et si Nous l'avions fait ange, Nous lui aurions donné forme humaine et Nous aurions encore augmenté leur confusion.

10. Certes, on s'est moqué des envoyés venus avant toi, mais les railleurs ont été enveloppés par cela même dont ils se moquaient.

11. Dis : " Parcourez la terre, et voyez quelle a été la fin des détracteurs ".

12. Dis : " A qui appartient ce qui est dans les cieux et sur la terre ? ". Dis : " A Dieu ! " Il s'est prescrit à Lui-même la Miséricorde. Il vous rassemblera sûrement au Jour de la Résurrection, dont la venue ne fait aucun doute. Ceux qui se sont perdus eux-mêmes, ceux-là ne croient pas !

13. C'est à Lui qu'appartient tout ce qui se tient en repos la nuit et le jour. Il est Celui qui entend tout, l'Omniscient.

14. Dis : " Prendrai-je pour protecteur un autre que Dieu (Allâh), le Créateur des cieux et de la terre, qui nourrit [les êtres] et n'est pas nourri ? " Dis : " Oui, en vérité, j'ai reçu l'ordre d'être le premier à me soumettre [à Dieu]. Ne soyez pas au nombre des associateurs ! "

15. Dis : " En vérité je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le châtiment d'un Jour terrible ".

16. Quiconque, ce Jour là, est épargné, Dieu lui a fait miséricorde. C'est là le bonheur insigne.

17. Si Dieu te touche avec un malheur, nul, sauf Lui, ne pourra l'effacer ; et s'Il te touche avec un bonheur, [sache qu'] Il est puissant sur toute chose.

18. Il est l'Invincible, bien au dessus de Ses serviteurs, et Il est le Sage, Celui qui est instruit de tout.

19. Dis : " Quelle est la chose dont le témoignage a le plus de poids ? " Dis : " Dieu est témoin entre moi et vous. Ce Coran m'a été révélé pour que, par lui, je vous avertisse, vous et ceux auxquels il est parvenu. Est-ce que, vraiment, vous attestez qu'il existe avec Dieu une autre divinité ? " Dis : " Non, je n'atteste pas ! " Et ajoute : " Lui est, en vérité, un Dieu unique, et moi, je suis innocent de ce que vous Lui associez ".

20. Ceux auxquels Nous avons donné le Livre le reconnaissent comme ils reconnaissent leurs propres enfants. Mais ceux qui se sont perdus eux-mêmes, ceux-là ne croient pas.

21. Qui est plus inique que celui qui forge un mensonge contre Dieu ou qui nie la réalité de Ses signes ? Certes, les iniques n'atteindront pas le bonheur.

22. Un jour, Nous les réunirons tous, puis Nous dirons aux associateurs : " Où sont donc ceux que vous prétendiez être les associés de Dieu ? "

23. Dans leur subversion, ils ne pourront alors que dire : " Par Dieu, notre Seigneur, nous n'étions pas des associateurs ! "

24. Vois comment ils se renient eux-mêmes et comment ce qu'ils avaient inventé s'est détourné d'eux !

25. Il en est parmi eux qui t'écoutent, mais Nous avons placé sur leurs cœurs des voiles qui les empêchent de comprendre, et Nous leur avons bouché les oreilles. Verraient-ils tous les signes qu'ils n'y croiraient pas ; au point que lorsqu'ils viennent discuter avec toi, ceux qui mécroient disent : " Ce ne sont là que fables des Anciens ! "

26. Ils empêchent d'y accéder (au Message révélé) et eux-mêmes s'en écartent ; mais ils ne font que se détruire sans s'en rendre compte.

27. Si tu pouvais voir comme ils se tiendront en arrêt devant le Feu ! Ils diront : " Hélas ! Si nous pouvions être ramenés en arrière, nous ne nierions plus les signes de notre Seigneur et nous nous trouverions parmi les croyants ! "

28. Ce qu'auparavant ils cachaient leur apparaîtra clairement. Mais même s'ils étaient ramenés sur terre, ils reviendraient à ce qui leur était interdit. Ce sont vraiment des menteurs !

29. Ils disent : " Seule existe notre vie de ce monde, et nous ne ressusciterons pas ! "

30. Si tu pouvais voir comme ils se tiendront en arrêt devant leur Seigneur. Il leur dira : " Ceci n'est-il pas la Vérité ? " Ils répondront : " Si fait, par notre Seigneur ! " Il dira : " Goûtez donc le châtiment pour ce en quoi vous avez mécru ! "

31. Ceux qui traitent de mensonge la rencontre avec Dieu sont perdus. Lorsque l'Heure les surprend à l'improviste, ils s'écrient : " Quel malheur pour nous que de ne pas y avoir prêté attention ! " Ils portent leur fardeau sur le dos. Et quelle charge détestable !

32. La vie de ce monde n'est rien que jeu et divertissement. Mais la demeure de la vie future est meilleure pour ceux qui craignent Dieu. Ne raisonnez-vous pas ?

33. Nous savons que leurs propos t'affligent. En fait, ce n'est pas toi qu'ils nient, mais ce sont les signes de Dieu que rejettent les iniques.

34. Avant toi déjà, des envoyés ont été traités de menteurs. Ils ont supporté patiemment d'être niés et persécutés jusqu'au moment où Nous les avons secourus. Nul ne peut altérer les paroles de Dieu. Une partie de l'histoire de ces envoyés t'a déjà été relatée.

35. L'aversion des mécréants te peine au point que si tu en avais le pouvoir tu creuserais une galerie sous la terre ou tu dresserais une échelle vers le ciel pour leur apporter un signe. Mais si Dieu le voulait, Il les rassemblerait tous dans la bonne direction. Ne sois donc pas parmi les ignorants !

36. Seuls ceux qui entendent peuvent répondre à l'appel. Quant aux morts, Dieu les ressuscitera, puis ils retourneront à Lui.

37. Ils disent : " Pourquoi un signe de son Seigneur n'est-il pas descendu sur lui ? " Dis : " Certes, Dieu a le pouvoir de faire descendre un signe ", mais la plupart d'entre eux ne savent pas.

38. Il n'est pas de bêtes sur la terre, pas d'oiseaux volant de leurs deux ailes qui ne forment, comme vous, des communautés. Nous n'avons rien négligé dans le Livre. Ensuite, ils seront rassemblés vers leur Seigneur.

39. Ceux qui nient la réalité de Nos signes sont sourds, muets, plongés dans les ténèbres. Dieu égare qui Il veut et Il place qui Il veut sur une voie droite.

40. Dis : " Que vous en semble ? Si le châtiment de Dieu vient à vous, ou si l'Heure vient à vous, implorerez-vous quelqu'autre que Dieu ? Soyez donc sincères ! "

41. Assurément, c'est bien Lui que vous implorerez. Il dissipera alors, s'Il le veut, ce pour quoi vous L'imploriez, et vous oublierez ce que vous Lui aviez associé.

42. Avant toi déjà, Nous avons dépêché des envoyés à des communautés, puis Nous les avons saisies par la détresse et le malheur pour qu'elles puissent s'humilier.

43. Que ne se sont-elles humiliées lorsque Notre rigueur les a atteintes ! Au contraire, leurs cœurs se sont endurcis et Satan a enjolivé à leurs yeux leurs propres actions.

44. Lorsque ces gens eurent oublié ce qui leur avait été rappelé, Nous leur ouvrîmes les portes de toutes choses. Mais alors même qu'ils jouissaient de ce qu'ils avaient reçu, Nous les saisîmes à l'improviste, les plongeant dans la consternation.

45. Ainsi fut éliminé ce qui restait de ces peuples iniques. Louange à Dieu, Seigneur des mondes !

46. Dis : " Que vous en semble ? Si Dieu vous enlevait l'ouïe et la vue, s'Il plaçait un sceau sur votre cœur, quelle divinité, autre que Dieu, vous les rendrait ? " Vois comment Nous déployons les signes et comment, ensuite, ils s'en détournent !

47. Dis : " Que vous en semble ? Si le châtiment de Dieu vient à vous à l'improviste ou au grand jour, qui donc sera détruit, sinon les iniques ? "

48. Nous n'avons dépêché les envoyés que comme annonciateurs de la bonne nouvelle et comme avertisseurs. Ceux qui croient et qui s'amendent n'éprouveront pas de peur et ils ne seront pas affligés.

49. Mais ceux qui nient la réalité de Nos signes, le châtiment les atteindra à cause de leur perversité.

50. Dis leur : " Je ne vous dis pas que je détiens les trésors de Dieu. Je n'ai pas la connaissance du Mystère. Et je ne vous dis pas que je suis un ange. Je ne fais que suivre ce qui m'est révélé ". Dis : " L'aveugle et le voyant sont-ils semblables ? Ne réfléchissez-vous pas ? "

51. Avertis par ceci (le Coran) ceux qui ont peur d'être rassemblés devant leur Seigneur qu'ils ne trouveront en dehors de Lui ni protecteur, ni intercesseur. Peut-être craindrontils Dieu ?

52. Ne repousse pas ceux qui prient matin et soir leur Seigneur et qui recherchent Sa Face. Tu n'as aucun compte à rendre pour eux, et ils n'ont aucun compte à rendre pour toi. Si tu les repoussais, tu serais parmi les iniques.

53. C'est ainsi que Nous avons éprouvé certains en Nous servant des autres afin qu'ils disent : " Est-ce sur ces gens là, qui sont des nôtres, que Dieu a répandu Ses bienfaits ? " Mais Dieu ne connaît-il pas mieux que quiconque ceux qui Lui sont reconnaissants ?

54. Lorsque viennent à toi ceux qui croient en Nos signes, dis-leur : " Salut sur vous ! Votre Seigneur s'est prescrit à Lui-même la miséricorde. Que celui d'entre vous qui commet le mal par ignorance et qui, ensuite, s'en repent et s'amende, sache que Dieu est pardonneur, clément ".

55. Voilà comment Nous explicitons les signes afin que le chemin des coupables soit bien mis en évidence.

56. Dis : " Il m'a été interdit d'adorer ceux que vous implorez en dehors de Dieu ". Dis : " Je ne suivrai pas vos passions, sinon je m'égarerais et je ne serais plus parmi les bien guidés ".

57. Dis : " Moi, je m'appuie sur une preuve évidente reçue de mon Seigneur, mais vous, vous la niez. Je ne possède pas ce que vous avez hâte d'obtenir. Seul Dieu est juge. Il expose clairement la Vérité et Il est le meilleur arbitre ".

58. Dis : " Si je possédais ce que vous avez hâte d'obtenir, l'affaire serait déjà réglée entre moi et vous ". Dieu connaît parfaitement les iniques.

59. Il possède les clés du Mystère. Nul autre que Lui ne les connaît. Il connaît ce qui est sur la terre et dans la mer. Nulle feuille ne tombe sans qu'Il le sache. Il n'y a pas un grain dans les ténèbres de la terre, ni rien d'humide ou de sec qui ne soit consigné dans un Livre explicite.

60. C'est Lui qui vous rappelle durant la nuit. Il sait ce que vous accomplissez le jour. Puis Il vous ressuscite durant le jour afin que s'accomplisse le terme fixé. Puis, vous reviendrez à Lui, et Il vous avisera ensuite de ce que vous avez fait.

61. Il est l'Invincible, bien au-dessus de Ses serviteurs, et Il envoie vers vous des gardiens. Ainsi, lorsque la mort survient pour l'un d'entre vous, Nos envoyés le rappellent sans se montrer négligents.

62. Les hommes sont ensuite ramenés à Dieu, leur vrai Maître. Le Jugement ne Lui appartient-il pas ? Et Il est le plus prompt à régler les comptes.

63. Dis : " Qui donc vous délivre des ténèbres de la terre et de la mer lorsque vous L'implorez humblement et secrètement, avec la pensée que s'Il vous délivre de cela vous serez pleins de reconnaissance ? "

64. Dis : " C'est Dieu qui vous délivre de cela et de toute détresse, mais ensuite vous Lui donnez des associés ! "

65. Dis : " Il a le pouvoir de vous envoyer un châtiment venu d'au-dessus de vous ou de sous vos pieds, ou encore de vous jeter dans la confusion des sectes et de faire goûter à certains d'entre vous la violence des autres ". Vois comment Nous déployons les signes. Peut-être entendront-ils raison...

66. Ton peuple a taxé le Coran de mensonge, alors qu'il est la Vérité. Dis : " Je ne suis pas votre garant ! "

67. Chaque nouvelle est annoncée en son temps. A la fin, vous saurez.

68. Quand tu vois des gens en train de discuter sur Nos signes (= Nos versets), écarte-toi d'eux jusqu'à ce qu'ils discutent d'autre chose. Il se peut que Satan te fasse oublier cette exhortation, mais lorsqu'elle te reviendra à l'esprit, ne reste pas en compagnie des iniques.

69. Ceux qui craignent Dieu n'ont pas à se préoccuper du sort réservé aux iniques, mais il leur incombe de faire entendre le Rappel afin qu'ils puissent craindre Dieu.

70. Evite ceux qui considèrent leur religion comme un jeu et un divertissement et que la vie de ce monde a abusés. Rappelle-leur qu'une âme peut être conduite à sa perte par ses propres œuvres. Il n'y aura alors pour elle, en dehors de Dieu, ni protecteur, ni intercesseur, et quelle que soit la réparation qu'elle offrirait, celle-ci ne serait pas acceptée. Ainsi finissent ceux qui ont été conduits à leur perte par leur propres œuvres : une boisson brûlante et un châtiment douloureux leur sont attribués pour prix de leur mécréance.

71. Dis : " Implorerons-nous, en dehors de Dieu, ce qui ne peut ni nous être utile, ni nous nuire ? Reviendrons-nous sur nos talons après que Dieu nous aura dirigés, comme quelqu'un que les démons ont intoxiqué et égaré sur la terre ? " Ses compagnons le rappellent dans la bonne direction : " Viens avec nous ! " Dis : " Certes, c'est la direction de Dieu qui est la bonne direction, et il nous a été ordonné de nous soumettre au Maître des mondes ;

72. acquittez-vous de la prière et craignez Dieu ! Il est celui vers Qui vous serez rassemblés ".

73. C'est Lui qui a créé les cieux et la terre par la Vérité. Le jour où Il dit : " Sois ! ", cela est. Sa Parole est Vérité. A Lui reviendra le Royaume le Jour où l'on soufflera dans la trompette. Il connaît le caché et l'apparent. Il est le Sage, Celui qui est instruit de tout.

74. [Rappelle-toi le jour où] Abraham dit à son père Azar : " Prendras-tu des idoles pour divinités ? Je te vois, toi et ton peuple, dans un égarement manifeste ".

75. Ainsi avons-Nous montré à Abraham la Royauté des cieux et de la terre pour qu'il soit ancré dans la certitude.

76. Lorsque la nuit l'enveloppa, il vit l'étoile et dit : " Ceci est mon Seigneur ! " Mais lorsqu'elle eut disparu, il dit : " Je n'aime pas ceux qui disparaissent ".

77. Lorsqu'il vit la lune qui se levait, il dit : " Ceci est mon Seigneur ! " Mais lorsqu'elle eut disparu, il dit : " Si mon Seigneur ne me guide pas, je serai parmi les égarés ".

78. Lorsqu'il vit le soleil qui se levait, il dit : " Ceci est mon Seigneur, ceci est plus grand ! " Mais lorsqu'il eut disparu, il dit : " O mon peuple ! Je suis innocent de ce que vous associez à Dieu.

79. Je tourne mon visage, en pur croyant, vers Celui qui a créé les cieux et la terre, et je ne suis pas parmi les associateurs ".

80. Son peuple entra en discussion avec lui. Il leur dit : " Allez-vous discuter avec moi au sujet de Dieu, alors qu'Il m'a guidé ? Je ne crains rien de ce que vous Lui associez, à moins que mon Seigneur ne veuille m'éprouver. La Science de mon Seigneur s'étend à toute chose. Ne vous souviendrez-vous pas ?

81. Comment redouterais-je ce que vous Lui associez, alors que vous ne craignez pas d'associer à Dieu ce pour quoi Il ne vous a délivré aucun mandat ? Lequel donc des deux partis [,vous ou moi,] mérite-t-il le plus d'être en sécurité ? [Dites-le,] si vous savez ! "

82. Ceux qui croient et qui ne ternissent pas leur foi par de l'iniquité, ceux-là sont en sécurité et ils sont bien dirigés.

83. Tel est Notre argument décisif, celui que Nous avons donné à Abraham contre son peuple. Nous élevons le rang de qui Nous voulons. Certes, ton Seigneur est juste, omniscient.

84. Nous lui avons donné Isaac et Jacob. Tous, Nous les avons guidés comme auparavant Nous avions guidé Noé et comme, parmi ses descendants, Nous avons guidé David, Salomon, Job, Joseph, Moïse, Aaron - c'est ainsi que nous récompensons ceux qui font le bien -, et

85. Zacharie, Jean, Jésus, Elie - tous sont des justes -, et

86. Ismaël, Elisée, Jonas et Loth. A chacun d'eux Nous avons accordé une grâce préférentielle.

87. Il en a été de même pour plusieurs de leurs aïeux, de leurs descendants et de leurs frères, que Nous avons choisis et guidés sur une voie droite.

88. Telle est la Guidance de Dieu, par laquelle Il dirige qui Il veut parmi Ses serviteurs. S'ils Lui avaient donné des associés, leurs actions ne leur auraient été d'aucun profit.

89. C'est à ceux-là que Nous avons donné le Livre, la sagesse et la prophétie. Si d'aucuns les rejettent, du moins en avons-Nous confié le dépôt à des gens qui ne refusent pas d'y croire.

90. Ce sont ceux-là que Dieu a guidés. Oriente-toi donc d'après leur direction. Dis : " Je ne vous demande pour cela aucun salaire ; il ne s'agit que d'un Rappel adressé aux mondes ".

91. Ils n'apprécient pas Dieu à Sa juste mesure lorsqu'ils disent : " Dieu n'a jamais rien fait descendre sur un mortel ! " Dis : " Qui donc a révélé le Livre avec lequel Moïse est venu, qui est une Lumière et une Guidance pour les hommes ? Vous le transcrivez sur des parchemins que vous montrez en public, mais vous en cachez une grande partie. Vous avez pourtant appris des choses que ni vous-mêmes, ni vos ancêtres ne connaissiez ". Dis : " Allâh ! , puis laisse-les à leurs discussions oiseuses ".

92. Ceci est un Livre que Nous avons fait descendre, un Livre béni qui confirme ce qu'il y avait avant lui, afin que tu avertisses la Mère des cités et ceux qui vivent aux alentours. Ceux qui croient à la vie future croient aussi au Livre, et ils sont assidus à leurs prières.

93. Qui est plus inique que celui qui forge un mensonge contre Dieu, ou qui dit : " J'ai reçu une révélation ", alors que rien ne lui a été révélé ? Ou celui qui dit : " Je ferai descendre le pareil de ce que Dieu a fait descendre ! " Si tu pouvais voir les iniques lorsqu'ils sont dans les affres de la mort et que les anges, leur tendant les mains, disent : " Laissez échapper vos âmes ! Aujourd'hui vous serez rétribués par le châtiment de l'humiliation, pour avoir dit sur Dieu ce qui est contraire à la vérité et pour vous être, par orgueil, détournés de Ses signes ".

94. Vous voici donc venus à Nous, esseulés, comme lorsque Nous vous avons créés la première fois, laissant derrière vous les biens dont Nous vous avions gratifiés. Et Nous ne voyons pas auprès de vous ces intercesseurs que vous prétendiez avoir comme associés. Il y a eu rupture entre vous, et vos prétentions se sont évanouies.

95. Certes, c'est Dieu qui fend le grain et le noyau. Il fait sortir le vivant du mort et fait sortir le mort du vivant. Tel est Dieu ! Comment donc vous en détourner ?

96. Il fend le ciel au point du jour ; Il a assigné à la nuit le repos, et au soleil et à la lune la mesure du temps. C'est là le décret de l'Omnipotent, de l'Omniscient.

97. C'est Lui qui a placé pour vous les étoiles afin que vous vous dirigiez d'après elles dans les ténèbres de la terre et de la mer. Nous explicitons les signes pour que les gens puissent savoir.

98. C'est Lui qui vous a produits d'un être unique, devenu lieu de séjour et de départ. Nous explicitons les signes pour que les gens puissent entendre raison.

99. C'est Lui qui, du ciel, fait descendre l'eau avec laquelle Nous faisons éclore des plantes de toutes espèces. Nous en faisons surgir la pousse verte d'où Nous faisons sortir les grains groupés en épis ; et de la spathe du palmier sortent des régimes de dattes qui pendent à portée de la main. Nous faisons croître des jardins plantés de vignes, d'oliviers et de grenadiers, semblables ou différents les uns des autres. Regardez leurs fruits lorsqu'ils fructifient et qu'ils mûrissent. Certes, il y a là des signes pour ceux qui croient !

100. Ils ont donné à Dieu comme associés les djinns, alors que c'est Lui qui les a créés ; et, sans rien savoir, ils Lui imputent faussement des fils et des filles. Gloire à Lui, et qu'Il soit exalté au-dessus de ce qu'ils [Lui] attribuent !

101. Créateur des cieux et de la terre, comment aurait-Il un enfant, alors qu'Il n'a pas de compagne, alors qu'Il a créé toute chose et qu'Il connaît toute chose ?

102. Tel est Dieu, votre Seigneur. Il n'y a de Dieu que Lui, le Créateur de toute chose. Adorez-le ! Il a la garde de toute chose.

103. Les regards ne l'atteignent pas, mais Il saisit les regards. Il est le Subtil, Celui qui est instruit de tout.

104. [Dis-leur, ô Muhammad : ] " Des aides à la clairvoyance vous sont déjà parvenues de votre Seigneur. Qui est clairvoyant l'est pour lui-même, et qui est aveugle l'est à son détriment. Et moi, je ne suis pas votre gardien ".

105. C'est ainsi que Nous exposons les signes afin qu'ils disent : " Tu as étudié ", et afin d'en montrer l'évidence aux gens qui veulent savoir.

106. Conforme-toi à ce que ton Seigneur t'a révélé : il n'y a de Dieu que Lui. Eloigne-toi des associateurs.

107. Si Dieu l'avait voulu, ils n'auraient pas pris d'associés. Mais Nous n'avons pas fait de toi leur gardien, et tu n'es pas leur garant.

108. N'insultez pas ceux qu'ils invoquent en dehors de Dieu, sinon ils insulteraient Dieu par hostilité et par ignorance. C'est ainsi que Nous avons enjolivé aux yeux de chaque communauté ses propres actions. Mais ses membres retourneront ensuite vers leur Seigneur et Il leur fera alors connaître leurs agissements passés.

109. Ils ont juré par Dieu en un serment solennel que si un signe leur parvenait, ils y croiraient. Dis : " Les signes ne se trouvent qu'auprès de Dieu ! " Qu'est-ce qui vous donne à penser que si un signe leur parvenait ils n'y croiraient pas ?

110. [C'est parce que] Nous détournerons leurs cœurs et leurs yeux, comme la première fois où ils n'ont pas cru aux signes, et Nous les laisserons errer aveuglément dans leur rébellion.

111. Même si Nous avions fait descendre vers eux les anges, si les morts leur avaient parlé, si Nous avions rassemblé toutes choses en face d'eux, ils n'auraient cru que si Dieu l'avait voulu. Mais la plupart d'entre eux sont ignorants.

112. C'est ainsi que Nous avons suscité pour chaque prophète un ennemi : des hommes et des djinns démoniaques qui s'inspirent les uns aux autres le clinquant de paroles trompeuses. Si ton Seigneur l'avait voulu, ils ne l'auraient pas fait. Laisse-les donc, eux et ce qu'ils concoctent.

113. [Nous avons agi ainsi] pour que soient attirés vers de telles choses les cœurs de ceux qui ne croient pas à la vie future, pour qu'ils s'y complaisent et pour qu'ils récoltent ce qu'ils auront gagné.

114. Chercherai-je un autre juge que Dieu ? C'est Lui qui fait descendre sur vous le Livre pleinement explicite. Ceux auxquels nous avons donné le Livre savent qu'il a été révélé par ton Seigneur avec la Vérité. Ne soyez donc pas de ceux qui doutent !

115. La Parole de ton Seigneur s'est accomplie en toute véracité et justice. Ses paroles ne sauraient être modifiées. Il est Celui qui entend tout, l'Omniscient.

116. Si tu obéis à la plupart de ceux qui sont sur la terre, ils t'égareront hors du chemin de Dieu. Ils ne suivent que des opinions et ne font que conjecturer.

117. Certes, ton Seigneur connaît parfaitement ceux qui s'égarent hors de Son chemin ; et Il connaît parfaitement ceux qui sont bien guidés.

118. Mangez ce sur quoi le nom de Dieu a été invoqué, si vous croyez en Ses signes.

119. Pourquoi ne mangeriez-vous pas de ce sur quoi le nom de Dieu a été invoqué, alors qu'Il vous a clairement indiqué ce qui vous est interdit, sauf en cas de contrainte ? Beaucoup d'hommes sont égarés par leurs propres passions et leur ignorance. Certes, ton Seigneur connaît parfaitement les transgresseurs.

120. Evitez le péché, apparent ou caché. Ceux qui commettent le péché seront certainement rétribués pour leur conduite passée.

121. Ne mangez pas de ce sur quoi le nom de Dieu n'a pas été invoqué, car ce serait une perversion. Les démons inspirent à leurs suppôts d'entrer en discussion avec vous. Si vous leur obéissiez, vous deviendrez des associateurs.

122. Celui qui était mort, que Nous avons ressuscité et à qui Nous avons donné une lumière avec laquelle il marche parmi les hommes est-il semblable à celui qui se trouve dans les ténèbres d'où il ne sortira jamais ? C'est ainsi que les actions des mécrèants ont été enjolivées à leurs yeux.

123. Dans chaque cité, Nous avons placé des grands criminels pour qu'ils ourdissent des complots ; mais ils ne complotent que contre eux-mêmes, sans s'en rendre compte.

124. Lorsqu'un signe leur parvient, ils disent : " Nous ne croirons pas tant que nous n'aurons pas reçu la même chose que ce qui a été donné aux envoyés de Dieu ". Mais Dieu sait le mieux où placer son message. Une humiliation venant de Dieu et un terrible châtiment frapperont les coupables à cause de leurs machinations.

125. Celui que Dieu veut guider, Il ouvre son cœur à la soumission (al-islâm). Et celui qu'Il veut égarer, Il lui resserre et oppresse la poitrine comme à quelqu'un qui voudrait grimper au ciel. Dieu jette ainsi l'opprobre sur les mécréants.

126. Telle est la voie de ton Seigneur, toute de droiture. Désormais, Nous avons explicité les signes pour que les gens réfléchissent.

127. Pour eux est une demeure de paix auprès de leur Seigneur. Et Il est leur protecteur compte tenu de leurs actions passées.

128. Le Jour où Il les rassemblera tous [Il dira] : " O Assemblée des djinns ! Vous avez abusé des humains ! " Leurs suppôts parmi les humains répondront : " Notre Seigneur ! Nous avons tiré les uns des autres un mutuel profit, et nous avons atteint le terme que Tu nous a fixé ". Dieu dira : " Le Feu est votre demeure ! Vous y demeurerez à jamais, à moins qu'à Dieu ne plaise ! " Certes, ton Seigneur est juste, omniscient.

129. C'est ainsi que Nous plaçons certains iniques sous l'autorité d'autres iniques pour les payer de ce qu'ils ont commis.

130. " O assemblée des djinns et des hommes ! Des envoyés pris parmi vous ne sont-ils pas venus à vous en vous exposant Mes signes et en vous avertissant de la rencontre avec votre Jour que voici ? ". Ils diront : " Nous nous portons témoins contre nous-mêmes ". La vie de ce monde les a séduits, et ils témoigneront contre eux-mêmes qu'ils étaient mécréants.

131. Ainsi en est-il car ton Seigneur ne saurait détruire injustement des cités dont les habitants n'ont pas été avertis.

132. Pour tous les hommes, il existe des degrés qui sont fonction de leurs œuvres. Ton Seigneur n'est pas indifférent à ce qu'ils font.

133. Ton Seigneur est le Riche, Maître de la Miséricorde. S'Il le veut, Il peut vous faire disparaître et vous remplacer par ce qu'Il voudra, tout comme Il vous a fait naître de la descendance d'un autre peuple.

134. Ce qui vous a été promis arrivera certainement, et vous ne pouvez y faire obstacle.

135. Dis : " O mon peuple ! Agissez selon votre capacité, moi aussi j'agirai. Ainsi saurezvous à qui échoit la meilleure demeure dans l'Au-delà. Il est certain que les iniques ne prospèreront pas."

136. Ils assignent à Dieu une part de la récolte et du bétail qu'il a Lui-même produits en abondance et disent : " Ceci est pour Dieu - c'est du moins ce qu'ils prétendent -, et ceci est pour nos associés ". Mais la part destinée à leurs associés ne parvient pas à Dieu, alors que la part destinée à Dieu parvient à leurs associés. Combien leur jugement est détestable !

137. De la même façon, les divinités de nombreux associateurs leur ont fait croire qu'il était bon d'immoler leurs enfants. C'était pour les faire périr eux-mêmes et pour couvrir leur religion d'obscurité. Si Dieu l'avait voulu, ils ne l'auraient pas fait. Laisse-les donc, eux et ce qu'ils inventent.

138. Ils disent : " Voici des bêtes et une récolte qui sont frappés d'interdit : nul ne doit en manger sans que nous le voulions ". C'est là ce qu'ils prétendent. Pour eux, il y a des animaux qu'il est interdit d'utiliser comme bêtes de somme et des animaux sur lesquels le nom de Dieu ne peut être prononcé. Ce sont là des inventions concoctées contre Dieu. Un jour, Il les rétribuera pour ce qu'ils ont inventé.

139. Ils disent : " Ce qui se trouve dans le ventre de ces bestiaux est licite pour nos mâles et interdit à nos épouses ". Mais s'il s'agit d'une bête mort-née, tous en ont leur part. Dieu les rétribuera pour une telle distinction. Il est sage, omniscient.

140. Ils sont perdus ceux qui, dans leur sottise et leur ignorance, ont tué leurs propres enfants et qui, par un artifice concocté contre Dieu, ont déclaré illicite la nourriture que Dieu leur a dispensée. Ils se sont égarés et n'ont pas été guidés.

141. C'est Lui qui fait pousser des jardins disposés en treilles ou autrement, des palmiers et des céréales aux saveurs variées, des oliviers et des grenadiers d'espèce semblable ou dissemblable. Mangez de leurs fruits, quand ils fructifient, et payez-en les droits le jour de la récolte. Ne commettez pas de gaspillage. Dieu, certes, n'aime pas les gaspilleurs.

142. Certains de vos bestiaux sont des bêtes de somme, d'autres vous procurent de la viande. Mangez de ce que Dieu vous a dispensé, et ne suivez pas les foulées de Satan. Il est certes pour vous un ennemi déclaré.

143. Dieu ayant créé huit têtes de bétail réparties en deux couples d'ovins et deux couples de caprins, demande-leur : " Dieu a-t-Il déclaré illicites les deux mâles ou les deux femelles, ou bien ce que contiennent les entrailles des deux femelles ? Renseignez-moi en toute connaissance de cause, si vous êtes véridiques ".

144. Dieu a aussi créé deux couples de camélidés et deux couples de bovins. Demande-leur : " Dieu a-t-Il déclaré illicites les deux mâles ou les deux femelles, ou bien ce que contiennent les entrailles des deux femelles ? Etiez-vous présents lorsque Dieu vous a ordonné cela ? " Qui donc est plus inique que celui qui, sans rien connaître, forge un mensonge contre Dieu pour égarer les hommes ? Certes, Dieu ne dirige pas les iniques.

145. Dis : " Je ne trouve dans ce qui m'a été révélé aucune interdiction concernant la nourriture, à part la bête morte, le sang répandu et la viande de porc - car ce sont des souillures - et ce qui, par perversion, a été sacrifié à un autre que Dieu. Quant à celui qui serait contraint d'en consommer, sans que ce soit par esprit de rébellion ou de transgression, ton Seigneur est pardonneur, clément.

146. A ceux qui pratiquent le Judaïsme, Nous avons interdit toute bête à ongles. Nous leur avons interdit la graisse des bovins et des ovins, à l'exception de celle de leur dos, de leurs entrailles et de celle qui est mêlée aux os. Nous les avons ainsi rétribués pour leur rébellion. Certes, Nous sommes véridique !

147. S'ils t'accusent de mensonge, dis-leur : Votre Seigneur possède une vaste miséricorde, mais Sa rigueur ne sera pas détournée du peuple des coupables ".

148. Les associateurs diront : " Si Dieu l'avait voulu, ni nous ni nos pères n'aurions associé [quoi que ce soit à Dieu], et nous n'aurions déclaré aucun interdit ". Ainsi criaient déjà au mensonge leurs prédécesseurs, jusqu'au moment où ils ont goûté Notre rigueur. Dis- leur : " Avez-vous quelque science à nous exhiber ? Vous ne suivez que des opinions, et vous ne faites que conjecturer ! "

149. Dis : " A Dieu appartient l'argument décisif. S'Il l'avait voulu, Il vous aurait tous guidés ".

150. Dis : " Venez avec vos témoins, ceux qui attestent que Dieu a interdit ces choses ! " S'ils l'attestent, n'atteste pas avec eux. Ne te conforme pas aux vains désirs de ceux qui renient Nos signes et de ceux qui ne croient pas à la vie future tout en attribuant des émules à leur Seigneur.

151. Dis : " Venez ! Je vous répéterai ce dont votre Seigneur vous a fait un devoir sacré : ne Lui associez rien ; traitez vos pères et mères avec bonté ; ne tuez pas vos enfants à cause de l'indigence : Nous assurerons votre subsistance ainsi que la leur ; éloignez-vous des turpitudes, qu'elles soient apparentes ou cachées ; ne tuez personne, car Dieu a rendu sacrée la personne, sauf dans l'exercice d'un droit légitime ".Voilà ce que Dieu vous prescrit. Peut-être raisonnerez-vous !

152. Ne touchez pas au bien de l'orphelin, sauf pour le faire fructifier, jusqu'à ce qu'il ait atteint la puberté. Donnez la bonne mesure et le poids juste. - Nous n'imposons à une âme que ce qu'elle peut supporter. - Quand vous adressez la parole à quelqu'un, fût-ce un proche parent, faites-le avec justesse. Soyez fidèles au pacte de Dieu. C'est là ce qu'Il vous recommande. Peut-être réfléchirez-vous !

153. Telle est Ma voie. Elle est droite ; suivez-la donc ! Et ne suivez pas d'autres chemins, de ceux qui vous disperseraient hors du chemin de Dieu. Voilà ce qu'Il vous recommande. Peut-être Le craindrez-vous !

154. Nous avons ensuite donné le Livre à Moïse. Il répond au besoin de l'homme de bien, il fournit une explication pour toute chose et il apporte une guidance et une miséricorde. Peut-être croiront-ils à la rencontre de leur Seigneur...

155. Et voici un Livre béni que Nous avons fait descendre : suivez-le donc et craignez Dieu ! Peut-être vous sera-t-il fait miséricorde...

156. Vous ne direz pas : " Seuls deux peuples avant nous ont reçu le Livre et nous en avons ignoré les enseignements ".

157. Vous ne direz pas non plus : " Si c'était sur nous que le Livre était descendu, nous aurions été mieux dirigés qu'eux ". Une preuve évidente, qui est une direction et une miséricorde, vous est maintenant parvenue de votre Seigneur. Qui donc est plus inique que celui qui nie les signes de Dieu et qui s'en détourne ? Nous rétribuerons ceux qui se détournent de Nos signes par un dur châtiment.

158. Attendent-ils seulement que les anges viennent à eux, ou que vienne ton Seigneur, ou que vienne quelque signe de ton Seigneur ? Le jour où viendra un signe de ton Seigneur, la foi ne sera d'aucune utilité à l'être qui n'aura pas cru auparavant ou qui, tout en ayant la foi, n'aura accompli aucun bien. Dis : " Attendez ! Nous aussi, nous attendrons ! ".

159. Ceux qui ont scindé leur religion et qui ont formé des sectes, tu n'as rien de commun avec eux. Leur affaire ressortit à Dieu. Plus tard, Il les avisera de ce qu'ils ont fait.

160. Celui qui se présentera avec une bonne action en recevra dix fois l'équivalent, tandis que celui qui se présentera avec une mauvaise action ne sera rétribué que par son équivalent. Personne ne sera lésé.

161. Dis : " Certes, Mon Seigneur m'a dirigé sur une voie droite, une religion immuable, la religion d'Abraham, un pur croyant (hanîf), qui ne fut pas un associateur ".

162. Dis : " Oui, ma prière, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Dieu, le Seigneur des mondes ;

163. Il n'a pas d'associé ! C'est cela qui m'a été ordonné, et je suis le premier de ceux qui se sont soumis (muslimûn) ".

164. Dis : " Chercherai-je comme Seigneur un autre que Dieu alors qu'Il est le Seigneur de toute chose ? " Chaque âme n'est responsable que de ce qui lui incombe. Aucune n'est chargée de porter le fardeau d'une autre. Ensuite, vous ferez retour vers votre Seigneur et Il vous instruira sur l'objet de vos différends.

165. C'est Lui qui a fait de vous Ses lieutenants sur la terre. Il a élevé certains d'entre vous de plusieurs degrés au-dessus des autres pour vous éprouver dans ce qu'Il vous a donné. Certes, ton Seigneur est prompt au châtiment, et Il est pardonneur, clément.




Parole de Dieu révélée à Sayyidina Muhammad, paix et prière soit sur lui, et traduite en français par Jean-Louis Michon. Publié avec l'autorisation AlTafsir.com