Poème

Publié le 04/05/2017 par L'équipe (Spiritualité & Cheminement)

Du tréfonds de mes entrailles, résonne l’écho d'une obscurité que j'aspire à voir se dissiper par une faveur de Ta Providence.

Quelle sorte d'ignorance me fait penser que j'aspire, par moi-même à ce à quoi Tu m’invites.

Je Te rends compte de ma faiblesse de mon défaut de mon incapacité à me conformer à ce qui suscite ton agrément. 

Perdue à moi-même Tu m'as à nouveau vers Toi entraînée, et Tu me fais prendre conscience de mon éloignement de Toi en fait d'égarement.

J'aspire à Toi, mais voilà les questions se bousculent en moi. Où ? Comment ? Ma quête débute en terre inconnue.

 Je vais, je viens, mais je tourne sur moi-même, j'erre jusqu’à la découverte de Tes joyaux sur terre.

Je lève maladroitement les mains au ciel en Te sollicitant une autre faveur venant de Toi. 

Oh Seigneur des mondes fais-moi découvrir une de Tes perles parmi Tes dévots universels ... 

Et voilà que par Ta grâce infinie Tu me choisis et me tend la main. 

Toi, bien sûr, mon Educateur... l'unique Toi qui dépose dans les poitrines la foi.

Enseigne moi parmi Tes sciences la Plus sécrète de toutes, Enseigne-moi ce qui suscitera ton agrément en ma faveur, qu'elle soit mienne à en être ivre et qu'elle en soit ma seule nécessité, pour lever les voiles qui se sont immiscés entre Nous.

À Mon Seigneur de l'univers c'est à Lui qu'appartient toutes les louanges, les plus belles louanges et plus encore.

Amina Sylla


Ailleurs sur Âme Horizon

Science et renouveau

  Question : Le frère Rémy Savin, que Dieu l’agrée, écrit dans un article : « La réponse à cette paralysie qui ronge actuellement le monde musulman est donc, selon...

Islam et théorie du genre

  L’actualité autour de la théorie du genre, intellectuelle et politique, a fait de ce sujet une source d’inquiétudes et de crispations. Il nous a donc semblé utile de partager...

Polémique sur le début du Ramadan 2014

  Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux, Louanges à Dieu, Seigneur des mondes ! Chers amis, Comme chaque année, l’arrivée du mois de Ramadan fut l’occasion d’une...


Commentaires (1)

Nouveau commentaire

de anonyme Vendredi 05 mai 2017 à 20h39

salamou'aleikoum

Merci pour ce poème.
Ps: "poême"s'écrit poème.

salamou'aleikoum