A propos du mariage

Publié le 01/03/2014 par Rémy Savin ()


Ailleurs sur Âme Horizon

Le dogme de l'Unicité

Le point de départ de tout cheminement spirituel, ou initiatique, est ce que le fidèle met dans son cœur et le dogme auquel il prête foi. Ainsi, depuis des temps immémoriaux, les Sages rappellent les...

Essai sur la Tradition : Chapitre I

Voici en libre accès le premier chapitre d'un livre en cours de rédaction par l’équipe du site. Ce livre a pour ambition de présenter les éléments essentiels de la Tradition de manière...

Croyants et musulmans

Le fait religieux implique par définition la question de la Foi, or dans la Révélation, la croyance, fermement ancrée dans les cœurs avec les implications spirituelles qui en découlent,...


Commentaires (4)

Nouveau commentaire

de karim Jeudi 03 août 2017 à 22h31

Allah vous benisse et vous protege

de Lamalif Lundi 12 janvier 2015 à 11h57

Slm alaykum, dans une de vos vidéos traitant du marriage vous parlez  d' " unicité dans le couple " et non d'unité dans le couple, pouvez-vous m'éclairer sur ce choix, baraka Alalhu fik ?


Slm alaykum 


de Rémy Savin Mardi 13 janvier 2015 à 23h58
Wa alaykoum s salam wr wb.
Votre remarque est très intéressante et met en lumière la tonalité de nos travaux. En effet, le mot « unité » conviendrait à une dénomination juridique (fiqh) ou à la description d’une mécanique sociale à travers le mariage, mais nous nous intéressons plus spécifiquement à la spiritualité, ce qui nous oblige à avoir une lecture plus globale des choses, et d’employer le vocabulaire en fonction.
Pour reprendre les définitions en vigueur, l’unité désigne « chacun des éléments identiques qui forment un tout », tandis que l’unicité se rapporte au « caractère de ce qui est unique » (cf linternaute.com ou larousse.fr).
Le mariage n’est pas simplement un mode d’organisation social, puisque le verset nous dit : « Et c'est un de Ses signes qu'Il a créé pour vous, formées de vous-mêmes, des épouses afin que vous vous reposiez auprès d'elles, et Il a établi entre vous l'affection et la compassion. Il y a vraiment là des signes pour ceux qui méditent. » (sourate 30 verset 21). Le mot unité serait valable s’il fallait se pencher simplement sur le début du verset, qui traite de la cohabitation, ou de la modalité juridique de celle-ci (fiqh).
Le mariage a une fonction beaucoup plus profonde que la cohabitation, qui est celle de mettre dans le cœur des conjoints des conditions supplémentaires à vivre la proximité de Dieu. De même qu’il y a la petite miséricorde, celle des frères en humanité entre eux, qui émane de Dieu, loué soit-Il, et qui est mise en pratique pour accéder à Sa Grande Miséricorde, exalté soit-Il, il y a Son Unicité Divine, qui ne concerne que Lui, et ce qu’Il attend de Sa créature pour que celle-ci mette dans son quotidien les conditions qui permettent d’honorer Son Unicité et d’y accéder par la foi et la spiritualité dans toutes ses modalités.
L’Unicité, pour Dieu, désigne la Vérité de Son Absolu, loué soit-Il, tandis que pour l’homme, il s’agit de mettre en place un mode de fonctionnement qui mette en avant la diversité des créatures face à Son Unicité, mais dans une modalité homogène et unifiée qui ouvre la porte aux subtilités fortes et profonde de ce que veut dire « faire la gloire de Sa Vérité au quotidien », et qui lui ouvre aussi la possibilité d’explorer la profondeur de son âme, pour accéder à la Connaissance. Pour le dire autrement, attester de Son Unicité Divine, loué soit-Il, implique pour le fidèle de mettre en application la vérité de celle-ci, dans son quotidien. Il s'agit donc de s'éteinre en Lui, loué soit-Il, chercher Son Unicité dans son quotidien pour s'éteindre en elle.
La psyché répond à une mécanique très complexe, et chaque cœur est un miroir potentiel, unique et différent de tous les autres, de la manifestation des Noms et Attributs de Dieu. C’est donc de la relation au Divin, loué soit-Il, qu’il s’agit, et non du comportement en surface. Ainsi, le vrai savoir est celui de la mise en place des conditions qui permettent au fidèle, ou à la collectivité, d’accéder à celle-ci dans tous ses aspects, pour que l’être humain soit réellement en mesure d’assumer son dépôt adamite.
La vie moderne, dont les critères sont fixés par le grand capital, fait focaliser nos regards sur la matière, l’externe, et l’emballage, ce qui est une falsification de l’âme. Ainsi, vivre selon la modalité plénière de l’existence humaine est un acte de Foi, de spiritualité, et dans nos conditions actuelles, de résistance.
 
Fraternellement !
 
Salam.

de Lamalif Mercredi 04 février 2015 à 11h40
Slm alaykum, 
Barak Allahu fikum, pour votre réponse détaillée. Puisse Dieu vous accompagner dans vos efforts.
Skm alaykum,