Iqad al-Himam : Sagesse 35

Publié le 14/03/2018 par Karim C 0

Sagesse précédente Sommaire Sagesse suivante

L'autosatisfaction est l'origine de toute transgression négligence et passion. L'origine de toute obéissance vigilance et vertu vient de l'absence d'autosatisfaction.

Je dis : tous ceux qui sont satisfait de leur égo, le mettent en valeur et se complaisent dans l'état dans laquelle il est, et ils couvrent ses défauts et ses maux. Celui qui se préoccupe de son égo, il lui voue une mauvaise opinion, et il la voit avec l'œil du reproche, il cherche ses défauts et en extraits les maux. Comme le dit le poète :

« L'œil de la complaisance vis-à-vis des défauts te les recouvre comme la nuit,
Mais l'œil du reproche en fait ressortir ses travers »

Ô aspirant, cherche les maux dont tu fais l'objet, et préoccupe toi de ton égo, et ne voit aucun de ses états d'un bon œil, car si tu en es satisfait elle te pique, avant même que tu ne t'en rendes compte, et elle te voilera à la présence divine pendant que tu essayes de regarder.

Abou Hafs Al Hadad a dit : « Celui qui ne se préoccupe pas de son égo en permanence, qui ne s'oppose pas à tous ses états, et qui ne le pousse pas à ce qui le répugne constamment, cette personne est arrogante. Celui qui voit en son égo une quelconque bonne chose, alors il l'amènera à sa perte. Comment serait-ce possible pour quelqu'un de raisonnable, alors que le Très noble fils du noble a dit : « Je ne cherche cependant pas à m'innocenter, car l'égo incite fortement au mal, sauf si mon Seigneur me fait miséricorde. Certes, mon Seigneur est pardonneur, clément ! » On a clamé à propos de ce sujet : « Méfie-toi de ton égo, ne te crois pas à l'abri de ses vices. L'égo est pire que soixante-dix diables. »

Sari Saqati a dit : « Dès lors que tu connais Dieu tu vis. Quand tu penches vers ce bas-monde tu t'égares. Le fou va et vient en se demandant « pourquoi » et le sage cherche ses défauts. Ô mon frère cherche tes défauts si tu veux corriger ton égo. Si tu le fais et que tu dévoiles au grand jour ses imperfections, tu t'en débarrasses en t'en libérant et en atteignant la réalisation spirituelle, et tu entreras dans la Présence Divine. Ta vision s'élargit, et ta pensée se plaint à toi. » Le maître de nos maîtres a dit : « La malédiction de Dieu est sur celui qui ne se dévoile pas au grand jour en dénonçant les défauts de son égo qui lui apparaissent. » Il conseillait aussi très souvent de ne plus surveiller les gens, de ne pas leur prêter attention. On ne se débarrassera de cette subtile duplicité qu'en n’accordant plus aucune importance aux regards des autres. Et qu'eux fassent de même. Celui, donc, qui veut se débarrasser de la duplicité et de l'hypocrisie, alors qu'il fréquente quelqu'un qui s'en est déjà débarrassé. 

 Le quatrième renoncement : ne plus fréquenter les ignorants  

Le maître, que Dieu l'agrée, dit : (Sagesse suivante)

Sagesse précédente Sommaire Sagesse suivante

Commentaires (0)

Nouveau commentaire