Iqad al-Himam : Sagesse 39

Publié le 22/03/2018 par Karim C 0

Sagesse précédente Sommaire Sagesse suivante

N’expose pas à un autre que Lui un besoin auquel Il t’a soumis. Comment un autre que Lui pourrait-il satisfaire ce dont Il est l’auteur ? Comment celui qui ne peut satisfaire ses propres besoins pourrait-il soulager ceux des autres ?

Je dis : Une personne fait preuve de manque de pudeur lorsqu'elle demande à un autre que Dieu d'être dispensée de la descente sur elle d'un décret contraignant, alors qu'elle connait Sa bonté et Sa bienfaisance, et qu'elle sait que Sa douceur et Sa contrainte ne sont pas séparées. Le maitre Abou Hassane a dit : « J'ai perdu l'espoir que je puisse être utile à moi-même, je n'espère pas qu'un autre que moi puisse m'être bénéfique, et j'ai prié Dieu pour les gens, comment ne le prierais je pas pour moi-même. » Un des connaissants parmi ceux ayant eu le dévoilement spirituel, que Dieu les agrée tous, a dit : « On m'a dit alors que j'étais entre le sommeil et l'éveil, les privations et la misère ne se présentent à toi et ne se décuplent que pour rétribuer ton manque de bienséance envers Lui, et quand tu veux passer outre les limites de ton statut de serviteur. Je t'éprouve afin que tu Me demandes de l'aide pour la dissipation des afflictions et que tu Me pries et que tu t'en remettes à Moi concernant ses épreuves. Je t'ai fondu par les privations afin que tu deviennes de l'or pur. Ne te détournes pas donc après avoir été fondu, je t'ai marqué par les privations et je me suis adjugé la richesse. Si tu relies ces épreuves et ses privations et les exposes à un autre que Moi je coupe les moyens de Mon aide, les causes que tu fais seront coupées de Mes causes et je t'exclue de Ma porte. Celui qui remet ses besoins à Moi en devient maître et celui qui s'en remet à eux court à sa perte. » Puis il expose ensuite les raisons de son étonnement en disant :

Comment celui qui ne peut satisfaire ses propres besoins pourrait-il soulager ceux des autres.

Celui qui est incapable de se corriger, comment pourrait-il le faire pour autrui « Solliciteur et sollicité sont également impuissants. » Certains ont dit : « Celui qui compte et accorde de l'importance à un autre que Dieu est dans l'illusion et se fait tromper, en effet, l'illusion c'est ce qui ne perdure pas. Rien à part Lui ne perdure car il est l'éternel, intemporel, Il est le pré-eternel, Celui qui ne cesse de perdurer, ses dons et ses bienfaits sont constant, alors ne compte pas et n'accorde pas d'importance à celui dont les dons et les bienfaits ne perdurent pas constamment.

Le troisième fait : avoir la bonne opinion de Dieu.

Il dit que Dieu l'agrée : (Sagesse suivante)

Sagesse précédente Sommaire Sagesse suivante

Commentaires (0)

Nouveau commentaire