Iqad al-Himam : Sagesse 40

Publié le 28/03/2018 par Karim C () Partager

<< Sagesse précédente Sommaire Sagesse suivante >>

Si tu n’arrives pas à avoir une excellente opinion à Son égard grâce à Ses attributs, parfais-la en te référant à la manière dont Il te traite. T’a-t-Il habitué à autre chose que la bonté ? T’a-t-Il prodigué autre chose que des bienfaits ?

 

Je dis : les gens ayant une bonne opinion de Dieu se divisent en deux catégories : les gens de l’élite et les gens du commun.

 

Pour les gens de l’élite, leur bonne opinion naît de la contemplation de Sa beauté et de la vision de Sa perfection. Leur bonne opinion ne cesse jamais, qu’Il leur présente Sa beauté ou Sa Majesté, car ils lui attribuent les qualités permanentes de Miséricorde, Clémence, Munificence et Générosité. Lorsqu’Il se manifeste à eux par Sa contrainte, ils savent que ce déploiement fait partie de ses bienfaits les plus complets et cela inclut Sa miséricorde. Ils sont donc totalement sous l’influence de la vision de la beauté et de la miséricorde, leur bonne opinion à Son égard est donc continuelle, et ce, à chaque état.

 

Pour les gens du commun, leur bonne opinion à propos de Dieu provient du fait qu’ils voient Sa bienfaisance, Ses faveurs et la bonne manière dont Il les traite. Lorsque Sa contrainte, ou bien une difficulté s’abat sur eux, ils regardent comment Il a été bienfaisant envers eux par le passé et se remémorent aussi Sa douceur, Sa bonté et Ses faveurs. Ils comparent ce qui leur arrive avec ce qui s’est produit dans le passé, acceptent positivement ce qui leur arrive et sont satisfaits. Leur bonne opinion à l’égard de Dieu est très fragile et c’est dû à une vision et une réflexion peu développée. En revanche, plus la réflexion et la vision sont profondes, plus la bonne opinion envers Dieu se renforce.

 

Le premier groupe donc à une bonne opinion de Dieu qui naît de la contemplation de l’attribut divin et cet attribut ne change pas. Le second groupe contemple les actes et eux sont soumis aux changements. Améliore donc ton opinion à Son égard en te référant au traitement de faveur et de douceur qu’Il t’accorde. Dieu ne t’a promis qu’un bon traitement et une belle bienveillance à ton égard, voilà ce qu’Il t’offre. C’est-à-dire que ce qui t’arrive n’est que bienfaits et dons abondants. L’Envoyé de Dieu, que la paix et les salutations soient sur lui, a dit : « Aimez Dieu du fait qu’Il vous nourrit de ses grâces, et aimez-moi par amour de Dieu. » Le maître Abou Hassan Shadili a dit : « Je n’aime que Dieu. » Un homme lui répondit : « Ton grand-père a rejeté ces paroles, ô mon maître, en disant : “les cœurs sont prédisposés à aimer ce qui lui apporte des bienfaits.” » Le maître Abou Hassan dit : « Je ne vois pas de bienfaiteurs en dehors de Dieu, c’est pour cela que je n’aime que Lui. »

 

As Shadhili a aussi dit : « Une nuit je récitais : “Je prends refuge auprès du Seigneur des hommes” puis j’ai atteint “contre le mal du tentateur sournois.” On m’a ensuite dit que le mal du tentateur sournois, c’était les insufflations qui s’immiscent entre toi et ton bien aimé, pour te rappeler tes mauvaises actions et te faire oublier tes bonnes œuvres. Les aspects caractéristiques des gens de la gauche se concentrent en toi, contrairement aux caractéristiques des gens de la droite qui deviennent rare chez toi. Ton opinion favorable envers Dieu et Sa générosité se transforme en préjugé négatif envers Dieu et Son Prophète. Prenez garde à ne pas prendre cette porte comme l’ont fait de nombreux serviteurs, ascètes et obéissant sur le chemin de la rectitude. »

 

Abou Hassan Shadhili a aussi dit : « Le connaissant est celui qui voit les difficultés quotidiennes dans les bienfaits quotidiens à son égard émanant de Dieu et qui sait que les maux qu’Il fait descendre sur lui font partie en réalité de Ses bienfaits. Souvenez-vous des bienfaits de Dieu ; peut-être serez-vous heureux... » Si Dieu ne te promet que la bienfaisance, tu ne dois donc le Lui rendre qu’en étant plein de gratitude et de reconnaissance.

 

Voilà pourquoi il est très étonnant que tu le délaisses pour demander à un autre que Lui. Le maître Ibn'Ata Illah poursuit par la sagesse suivante :      

<< Sagesse précédente Sommaire Sagesse suivante >>

Ailleurs sur Âme Horizon

Iqad al-Himam : Sagesse 74

Lorsque Il te fait don d'une obéissance avec détachement sache qu'Il t'a fait don extérieurement et intérieurement de...

Iqad al-Himam : Sagesse 64

Celui qui ne Le remercie pas pour Ses grâces s'expose à les perdre. Celui qui L'en remercie les mènera par...


Commentaires (0)

Nouveau commentaire