Iqad al-Himam : Sagesse 41

Publié le 28/03/2018 par Karim C () Partager

<< Sagesse précédente Sommaire Sagesse suivante >>

Il est vraiment étonnant d'essayer de fuir ce à quoi on ne peut échapper, et de courir après ce qui est amené à disparaître « Ce ne sont pas les yeux qui s'aveuglent mais les cœurs qui sont dans les poitrines ». Sourate Al-Haj verset 46.

Ce à quoi on ne peut échapper : Il s'agit de Dieu le Très-Haut ainsi que son décret et ce qu'Il a prédestiné. Ce qui est amené à disparaître signifie : ce bas monde, ou ce que l'égo veut arranger et essayer de prévoir. Ce qui est le plus étonnant c'est que le serviteur fuit son maître pour diriger sa requête vers un autre que Lui, alors qu'Il est inévitable et que tu ne peux donc te dérober à Lui. S'il n’y a d'existence qu'à travers La Sienne, et rien ne peut subsister autrement que par Lui, comment donc le fuir en abandonnant la recherche de Sa Connaissance, en essayant de rechercher le lot de fortune de ce bas monde périssable, qui ne demeure pas éternellement. Si ton lot de fortune dans cette vie disparaît, il te reviendra après ta mort. On peut donc se rapprocher de Lui par l'application de Ses ordres et en s'écartant de Ses interdits. Recherche donc Celui qui reste et demeures-y éternellement, au lieu de chercher ce qui est amené à disparaître.

Comme Dieu a bien inspiré celui qui a dit : 

« Fait en sorte que le bas monde s'efface à tes yeux.
N'est-il pas voué à disparaître.
Ta vie d'ici-bas est comme une ombre.
Qui te recouvre, puis qui se déplace. »

Il est très étonnant que le serviteur veuille fuir alors qu'il ne peut échapper à ce que Dieu à décrété et prédestiné. Il est très étonnant qu'il recherche ce qui ne dure pas, en essayant de s'attribuer des parts qu'il aurait décidé de choisir, et qu'il essayerait de gérer. Tout ce qu'il essaye de mettre en œuvre dans l'obtention de quelque chose est réduit à néant, et détruit. Comment terminer complètement une construction. Si lorsque tu la construis, quelqu'un vient la détruire ?

La cause de ceci est que l'œil du cœur (vision spirituelle) ne s'ouvre pas, ou qu'il est totalement aveugle. C'est pour cela que certains disent : « Ce ne sont pas les regards (les yeux) qui s'aveuglent quant à la perception des choses sensorielles, car en effet, elles les ont perçu, mais c'est ce qui les a voilé. Par contre, ce sont les cœurs qui s'aveuglent à la perception des significations et des subtilités. La vision spirituelle devient telle qu’elle ne perçoit que les choses sensorielles, n’aime qu’elles, et ne réclame qu’elles. » Nous demandons à Dieu Sa guidance et Sa préservation.

Le maître Abou Hassan Shadhili a dit : « L'œil du cœur s'aveugle de trois manières : Laisser les membres du corps désobéir à Dieu, convoiter ce que les créatures ont, et les désirer, et obéir à Dieu par hypocrisie. » Si tu recherches Dieu, le Vrai, celui auquel on ne peut échapper, en allant vers Lui, alors demande à connaître Son Essence, et non pas les ornements de Son paradis car ce sont des créatures qu'Il a façonné.

Ibn 'Ata Illah continue en disant : (Sagesse suivante)

Quatrième fait : fuir la création pour aller vers Le façonneur

<< Sagesse précédente Sommaire Sagesse suivante >>

Ailleurs sur Âme Horizon

Iqad al-Himam : Sagesse 54

Il t'a envoyé des inspirations divines afin de te faire sortir de la prison de ton existence et accéder à l'immense étendue de...


Commentaires (0)

Nouveau commentaire