Iqad al-Himam : Sagesse 55

Publié le 28/03/2018 par Karim C 0

Sagesse précédente Sommaire Sagesse suivante

Les lumières sont les montures des cœurs et des secrets spirituels.

Lorsque le serviteur comprend un signification d’un Nom ou d’un Attribut, la lumière s’incruste dans son cœur sous la forme de petites taches brillantes. La signification alors comprise parcourt l’être du serviteur tout entier, jusqu’à ce qu’il perçoive le Vrai et le faux. Cette nouvelle perception permet de ne plus s’attarder pour accomplir les obligations. Le maître Zarrouq a dit : « La monture, c’est le chameau prêt à être monté. Le cœur c’est l’endroit ou à lieu la compréhension des significations. Le secret c’est le véritable réceptacle des manifestations divines. Le secret est plus fin, plus subtile et supérieur au cœur. L’âme comprend ces précédentes appellations, le cœur, le secret, mais elle est appelé âme tant qu’elle est assombrie par les péchés et la désobéissance. Si l’on ajoute aux péchés et à la désobéissance les passions et les souillures elle n’est plus appelé âme, mais égo. Et si les passions et les souillures courbent l’égo à tel point qu’il est semblable à un chameau attaché par les pattes alors on l’appelle l’intellect. Lorsqu’il balance entre la négligence et la présence divine on l’appelle le cœur, et quand il se stabilise, s’apaise et se repose des difficultés liées à la condition humaine et à l’aspect terrestre alors on l’appelle l’âme. Dès qu’elle se purifie de l’obscurité engendrée par le monde des sens et de la matérialité on l’appelle le secret. Cela devient un des secrets de Dieu car il retourne à son endroit d’origine. C’est le secret du Jabarout[1]. Si Dieu le Très-Haut veut faire parvenir quelqu’un à Sa Sainte Présence, il le porte à l’emplacement de Sa Compagnie Intime. Pour cela Il le soutient avec les inspirations lumineuses qui le supportent comme s’il était assis sur un palanquin portés par des montures et enveloppé avec soin par Son attention tout en étant rafraîchit par la douce brise de la guidée. L’âme passe du monde humain et des formes physiques à celui des âmes, puis elle devient un des secrets de Dieu dont Lui Seul à la connaissance : « Ils t’interrogent au sujet de l’Esprit. Dis : « L’Esprit procède du Commandement de mon Seigneur. Mais peu d’entre vous seulement ont reçu la science » ».

Les lumières des inspirations sont les montures des cœurs qui les portent jusqu’au monde de l’invisible. Les inspirations divines sont aussi les montures des secrets qu’elles portent jusqu’au Tout-Puissant, au Contraignant. Le cheminement est guidance et l’attraction divine est un soutient et une faveur. Les inspirations divines liées à la prise de conscience, au rapprochement à et l’avancée sont celles qui permettent le cheminement. Les inspirations divines de l’arrivée donnent lieu à l’attraction. Les lumières, montures du cœur, le porte jusqu’aux montures des secrets. Ces montures portent ensuite les secrets vers l’attraction, puis tout devient entremêlé entre le cheminement et l’attraction divine. Et les montures entre l’attraction divine et le cheminement sont les plus importantes. Dieu le Très-Haut sait mieux.

Puis le maître montre comment cheminer sur ces montures et les obstacles qu’il peut y avoir.

[1] Domaine de la royauté et des mystères

Sagesse précédente Sommaire Sagesse suivante

Commentaires (0)

Nouveau commentaire