Iqad al-Himam : Sagesse 56

Publié le 28/03/2018 par Karim C 0

Sagesse précédente Sommaire Sagesse suivante

La lumière est le soldat du cœur, tout comme les ténèbres sont les soldats de l'égo, si Dieu désire accorder la victoire à Son serviteur il l'aide avec les armées de lumière et arrête l'assistance de l'armée des ténèbres et des préoccupations

Je dis : Les ténèbres, ou l’obscurité, est une tâche due aux passions de l’égo, provoquées par les obstacles de l’illusion. L’aveuglement prédomine sur le Vrai et le faux prend le pas sur la réalité. Le serviteur est ensuite laissé sans discernement ni vision spirituelle, ainsi que le maître Zarrouq l’a dit.

Il a été évoqué précédemment que l’égo, l’intellect, l’âme et le secret sont les différents noms d’une seule et même chose. Il s’agît de cette partie subtile et divine déposée dans le cœur, plus particulièrement dans sa partie physique et obscure. Les noms n’ont variés qu’en fonction des états, et des étapes par laquelle passe cette même partie subtile et divine du cœur. On peut la comparer à l’eau de la pluie qui arrose les racines de l’arbre, puis cette eau pénètre l’arbre et monte jusqu’aux branches. Grâce à cette eau les branches bourgeonnent puis des feuilles apparaissent, c’est ensuite au tour des fleurs d’apparaître desquels naissent des fruits qui se développent jusqu’à parvenir à maturité. Pour toutes ces étapes l’eau qui nourrit l’arbre est la même, mais les noms de l’eau varient en fonction des étapes du développement précédent. C’est aussi de la sorte que s’est exprimé Sahali dans sa « Bughia ». J’ai écrit dans une autre section, une poésie dans laquelle j’évoque ce qui est dans ce chapitre et d’autres choses. Au-delà de cela il y a la rencontre conflictuelle entre l’égo et le cœur. On peut utiliser la métaphore de la difficulté de l’âme à émigrer de la contrée de l’obscurité, l’égo, vers le pays de la lumière, le cœur, et ce qui est au-delà de ce pays. Le combat de l’homme pour ramener son âme à son lieu d’origine, son âme qui se retire et échoue sur la terre du charnel et des passions. Le cœur lui, possède les lumières de l’inspiration qui le rapprochent de Dieu et le secours jusqu’à ce qu’il s’élève à la Sainte Présence. Cette même Sainte Présence est son lieu d’origine, son pays natal. C’est comme si les lumières étaient des armées qui apportaient la force et la victoire sur les ténèbres du cœur. Ces lumières sont les inspirations dont on a parlé précédemment. Lorsque l’égo se cantonne uniquement à ses passions et les assouvie, ses passions deviennent son armée, une armée ténébreuse qui voile l’égo de la Vérité et qui l’empêche de contempler les soleils de la connaissance. Quand l’égo se déplace agité avec son armée d’obscurité et ses passions, vers la désobéissance et les désirs, le cœur se met en marche pour y faire face avec l’armée de ses lumières. Les deux armées se livrent ensuite une bataille rangée. Lorsque Dieu veut accorder l’assistance à un de Ses serviteurs et lui accorder la victoire, Il le soutient avec une armée de lumière et Il coupe le soutient de l’altérité qui vient du côté de l’égo. La lumière se met à dominer les ténèbres et ainsi l’égo est vaincu. Si au contraire Dieu veut abandonner Son serviteur, alors Il renforce son ego par l’altérité et Il empêche les lumières de se lever sur son cœur. Les clés de la réussite se trouvent du côté des lumières tandis que l’échec et l’abandon est due à ce qui va à l’encontre des lumières. Le maître Zarrouq a dit concernant cela : « La lumière s’abreuve et se renforce à partir de trois choses : Une certitude intacte de tout doute et hésitation. Une science accompagnée de la vision spirituelle et de la clairvoyance. Enfin, la révélation qui survient avec la contemplation. Quant à l’obscurité, elle aussi s’abreuve et se renforce à partir de trois choses : Une grande incertitude, la victoire des passions sur l’égo et la compassion envers soi-même ». Tout ce qui a été évoqué a attrait à la satisfaction de son égo ou à sa mise à mort. L’égo se manifeste sous trois formes, il s’agit de la désobéissance, des passions et de la négligence. Et son contraire a été évoqué lors du chapitre 3, comprends donc.

La lumière est l’armée du cœur car elle révèle la réalité des choses et permet de discriminer le Vrai du faux. Le Vrai se renforce et le faux est réduit à néant. Le cœur est victorieux car il va à la rencontre du Vrai lorsque celui-ci se manifeste avec ses preuves éclatantes. L’égo quant à lui est vaincu par la défaite de son armée ténébreuse de passions et de désirs. L’obscurité ne peut subsister lorsque la lumière est présente, puis la maître donne d’autres indications : (Sagesse suivante)

Sagesse précédente Sommaire Sagesse suivante

Commentaires (0)

Nouveau commentaire