Iqad al-Himam : Sagesse 5

Publié le 19/11/2017 par Karim C 2

Sagesse précédente Sommaire Sagesse suivante

Rechercher avec insistance ce qui t'es garanti, et négliger ce qu'Il attend de toi témoigne de ton manque de clairvoyance.

Rechercher une chose avec insistance, correspond à l'effort et à l'énergie déployée pour obtenir une chose. La négligence désigne l'excès ou le gâchis. La clairvoyance est la vision interne, alors que la vue représente la vision externe. La vision interne et spirituelle ne voit que les significations, et la vue ne voit que les choses sensorielles. On peut aussi dire que la vision spirituelle ne voit que les choses subtiles, et la vue ne voit que ce qui est apparent. L'œil du cœur ne voit que ce qui est intemporel et l'œil physique ne voit que ce qui est temporel. La vision spirituelle ne voit que le Créateur, et la vue ne voit que les créatures.

Lorsque Dieu veut ouvrir l'œil du cœur de son adorateur, Il l'occupe extérieurement par Son Service et intérieurement par Son Amour. Plus le croyant œuvre pour Dieu extérieurement, plus son amour devient intense, et plus la lumière de la vision spirituelle devient forte. Il voit de plus en plus avec la vision spirituelle, jusqu'à ce que cette vision du cœur prenne le dessus sur la vue de l’œil physique. La lumière de la vue disparaît alors dans la lumière de la clairvoyance. Le croyant ne voit plus alors qu'avec la vision spirituelle et ne perçoit plus que les significations subtiles, et les lumières prééternelles.

Voilà donc la signification des vers du maître de nos maîtres Sidi Abd Rahman al Majdhoub :

« Ma vision s'est évanouie dans la Sienne

Et je fus annihilé à tout ce qui est éphémère.

J'ai réalisé que je ne trouverais que Lui.

Et j'ai demeuré apaisé, à tout jamais dans cet état. »

Lorsque Dieu veut égarer un serviteur, Il l'occupe extérieurement au service des créatures et des choses de ce monde, pendant que son interne est attaché à leur amour. Il demeure dans cet état jusqu'à ce que la lumière de sa vision spirituelle s'estompe et se trouble. La vue de l’œil physique a le dessus sur la vision spirituelle, et il ne voit plus que les choses perceptibles par les sens externes. C'est là que le serviteur déploie ses efforts pour obtenir des biens qui lui sont déjà garantis, et qu'il néglige les obligations qui lui incombent. Si l'effort qu’il fournit l’absorbe totalement dans la recherche des biens de ce monde et que la négligence se transforme en abandon de ses obligations, la vision trouble devient aveuglement. Voilà la vraie mécréance. Que Dieu nous en préserve. Le monde d'ici-bas est comme la rivière de Gédeon (Jalout) : personne de ceux qui venait y boire pour étancher leur soif n'était sauvé, sauf ceux qui prenaient une gorgée tenant dans le creux de la main. Alors comprends. Tels sont les dires du maître Zarrouq.

Le maître Abou Hassan Shadhili a dit : « La vision spirituelle est comme la vue, s'il lui arrive quoi que ce soit, cela lui empêche de voir, même si ça ne la rend pas aveugle. Il y a un danger dans ce qui brouille la vue, et dans ce qui trouble la pensée et la volonté, car ce trouble éloigne le bien. Celui qui ne se met pas à l'abri de ce danger perdra une partie de son Islam, et on lui donnera l'opposé en échange. Celui qui persiste à rester dans cette situation aura l'islam retiré. Il en est de même pour toute notre communauté, si celle-ci devient partisane des ténèbres, de l'amour des richesses et du rang social. Si l'amour de ce bas-monde l'emporte sur celui de l'au-delà alors l'islam aura totalement quitté la personne. Ne sois pas leurré par les apparences car elles sont vides et n'ont pas d'âme... »

L'Islam véritable consiste à aimer Dieu ainsi que les serviteurs vertueux.

 

Sagesse précédente Sommaire Sagesse suivante

Commentaires (2)

Nouveau commentaire

de Anonyme Mercredi 22 novembre 2017 à 21h39
as salam 3alaykom , pas de commentaires pour cette sagesse ?

de Julien Barbe Samedi 25 novembre 2017 à 11h35
Wa 3laykoum Salam wrwb, nous allons la mettre ce week-end, avec les 5 suivantes.